CITE : dispositions 2018

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE)  s’applique aux propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit, sans condition de ressources,  faisant réaliser leurs travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale (achevée depuis plus de 2 ans) par un professionnel RGE.

Le taux applicable dépend de la nature des travaux. La loi de finances 2018 a validé les principes suivants :
sont exclus les portes donnant sur l’extérieur et les volets isolants (qui conservent néanmoins une TVA à 5,5%) ;
– sont maintenus jusqu’au 30 juin 2018 avec un taux de 15% les fenêtres remplaçant des fenêtres en simple vitrage et les chaudières à fioul THPE (très hautes performances énergétiques). Les dépenses concernant les chauffe-eau thermodynamiques (ou pompes à chaleur dédiées à l’eau chaude sanitaire) sont plafonnées à 3.000 € TTC ;
sont maintenus l’ancien taux de 30% et les autres équipements listés en 2017, sous réserve de la signature du devis avant le 01 janvier 2018 et paiement sur 2018.

Les audits énergétiques hors obligation réglementaire et les équipements + frais de raccordement à un réseau de chaleur ou de froid alimenté principalement par des énergies de récupération bénéficient également du CITE en 2018.

Les taux restent applicables sur des montants de dépenses plafonnés :
> 8 000 € pour une personne seule,
> 16 000 € pour un couple sans enfant (imposition commune),
+ 400 € / personne supplémentaire à charge.